Références

Fondée en 1947
Boulangerie Pâtisserie Chocolaterie
Précédente Accueil

11 Avril 2009 -

6 h. Boulangerie de l'Université. Christophe Diener s'affaire à ranger les baguettes croustillantes dans la panetière. La vendeuse du matin a eu une panne d'oreiller, je la remplace au pied levé ». L'artisan a débuté sa journée à 3 h 30. Une journée qui s'annonce chargée. À quelques jours de Pâques, la confection des oeufs, lapins et autres fritures occupe les esprits:
6 h 30. Direction Métro, le supermarché des pros. Dans le chariot des fraises, des tomates, des laitues... « Généralement je fais ces achats en 10 minutes ! » Au pas de course, Christophe Diener décharge et recharge son véhicule. Les caisses, de pains et de viennoiseries sont à emmener à la pâtisserie-chocolaterie des Champs, rue Saint-François. Cette boutique là, acquise il y a 9 ans, jouxte le futur centre commercial. Un emplacement en or. Sauf que le commerçant est déçu. « Ma devanture a pour vis à vis la porte de livraison du Monoprix ». Un peu bétonné, l'horizon
7 h. Dans le petit salon de thé, ça sent bon la ganache. Sur les tables, des cloches, des poissons et deux énormes vaches attendent d'être empaquetés. À l'arrière, dans le laboratoire, la concentration grimpe de quelques degrés. L'assemblage des petites pièces chocolatées nécessite de la précision, L'ambiance est au silence. Au sein d'une équipe quinze salariés, il y a Kamil. C'est second du patron. Kamil est sourd. Alors Christophe Diener s'est mis à la langue des signes. Et tous les collègues en font de même. La confraternité peut parfois se passer du verbe .
L'amour du travail bien fait :
7 h 15 Où sont les choux en pâte d'amande ? » Peu à peu, les tortues prennent forme Deux fleurs sur-un chapeau vert, des yeux bicolores„des petites mains en chocolat blanc.
Les  ingrédients brillent ou se matifient à la demande. « J'achète du Valrhona, c'est un grand cru qui se tient bien. Cela me démarque des autres ».

Christophe Diener, 37 ans, est devenu chocolatier après des études en École de commerce. Il a appris son métier chez son père artisan à Saint-Quay-Portrieux. II s'est perfectionné auprès' des maîtres parisiens dont Gaston Lenôtre. II en garde un amour du travail bien fait. « Pâques est une période amusante. On élabore une collection et on teste de nouvelles pièces ".
7 h 30 Véronique Diener et sa fille aînée poussent la porte du magasin. Avant de rejoindre le collège Saint  Charles Lucie aide sa maman à emballer les lapins.
« J'aime passer du temps avec. mes
trois enfants. Lucie est en classe bilingue, car les langues c'est important ». L'artisan évoque son jeune frère Jean-Charles exportateur de poissons au Vietnam : « On rêve qu'il nous commercialise à l'International le Tro-Breiz notre spécialité pralinée crêpe dentelle ».
9 h 30. Cette fois, c'est le frère cadet, Sébastien qui débarque. II est l'autre cheville ouvrière de la maison Diener. II y a trois ans, l'ingénieur en électronique a quitté Paris pour revenir s'investir dans l'entreprise familiale. II ne regrette rien. « Cette association est un rêve d'enfance, elle date du temps, où Christophe et moi vendions des petits pains sur la plage de Saint-Quay ».
10 h. retour à la boulangerie de l'Université où Sébastien Diener a son bureau. D'ici, il gère la belle affaire qui emploie 15 personnes. Et le jeune papa ne manque pas d'idées pour booster le commerce ; sandwicherie, nouveau four à pain, travaux d'embellissement… « Notre force ?
Des valeurs familiales, le respect des produits de qualité et le respect de nos salariés ».

Catherine LEMESLE
OUEST FRANCE 2009

 

Contact

Références

Précédente Accueil

Copyrights textes photos design

Maison Diener SARL

Le Portail du Sud-Goëlo SARL

Les décorations d'entremets et de produits

sont la propriété exclusive de C Diener.

Décoration des produits non contractuelles.